Un budget 2018 bien terne…

Le budget primitif 2018, proposé au vote lors du dernier conseil municipal, fait la part belle aux dépenses qui ne génèrent en retour aucune retombée économique, puisqu’elles sont essentiellement orientées vers les travaux de voirie et les caméras de surveillance. La ville et ses habitants tireraient à coup sûr un meilleur parti d’un budget à l’équilibre plus judicieux.

Car clairement, nous y voyons très peu pour l’activité économique, l’éducation et les associations, qui sont pourtant les marqueurs essentiels du dynamisme d’une commune. La baisse des subventions aux associations est une faute quand elles sont déjà deux à quatre fois plus faible que dans les communes limitrophes, rapportées au nombre d’habitants. La subvention à la caisse des écoles a quant à elle été divisée par deux, purement et simplement…

Dans le même temps, la subvention allouée au CCAS bénéficie d’une augmentation de 16% sans qu’aucune analyse des besoins sociaux (obligation légale jamais appliquée à Vallauris Golfe-Juan) n’ai été effectuée, et bien qu’exigée par le Préfet suite à notre alerte.

Pour le budget comme pour tant d’autres sujets, nous assistons à un manque cruel de vision et de capacité à insuffler une vraie dynamique, à définir une stratégie et des objectifs clairs, quantifiables. La commune souffre de cette gestion approximative et déséquilibrée, et ses habitants avec.

L’article de Nice-Matin

A lire également...

04/03/2019 L’instructif tableau des élus de Vallauris Golfe-Juan

04/03/2019 Grand Débat National à Vallauris : Michelle Salucki refuse de donner la parole aux habitants

22/02/2019 Orientations budgétaires 2019 : un débat impossible !

03/02/2019 Action Cœur de Ville : les éléments pour préparer la réunion publique à venir

10/01/2019 Les chiffres de la délinquance à Vallauris Golfe-Juan