Commerces : Mme Salucki nous donne raison

Manque de projets, manque d’idées, manque de vision : la preuve par l’exemple.

Depuis des années, nous nous désolons que les seules idées d’investissement de la majorité soient de refaire la voirie et d’installer les caméras de vidéosurveillance (extraits des débats d’orientation budgétaire) :

2015 : « nous pensons qu’il faut faire un effort sur l’animation culturelle, le développement économique et l’éducation, quitte à économiser sur d’autres postes de dépenses, comme les centaines de milliers d’euros pour les caméras de vidéosurveillance inefficaces ou les millions d’euros de travaux de voiries dont certains, de confort, peuvent être différés. »
2017 : « tout le reste, soit 7 millions, pour embellir les rues (voirie, trottoirs). Cela ne fait pas un projet. Rien pour la relance économique, rien pour les associations, rien pour les jeunes, alors que ce sont les forces vives de la ville. »
2018 : « (…) la part belle aux dépenses qui ne génèrent en retour aucune retombée économique, puisqu’elles sont essentiellement orientées vers les travaux de voirie et les caméras de surveillance. »

Pourtant, les besoins en matière d’économie, d’éducation ou de politique associative sont énormes. Concernant l’activité économique, priorité de notre projet municipal, nous avions insisté pour qu’un poste d’adjoint soit créé (nous sommes restés trois ans sans adjoint à l’activité économique !), avons appuyé à de nombreuses reprises sur l’urgence d’agir, avons consacré une gazette spécifiquement aux commerces de proximité.

Nous avons prêché dans le désert.

Alors lorsque nous avons appris que Vallauris Golfe-Juan allait bénéficier du dispositif gouvernemental « Coeur de ville » et de sa manne financière, nous nous sommes réjouis. Nous allions enfin voir appliquer une politique ambitieuse de relance, une dynamique qui, nécessairement, reprendrait beaucoup de nos propositions. Les premières réactions de Mme Salucki ont été à la hauteur de la politique qu’elle mène depuis quatre longues années : une désillusion. Ses mesures principales pour relancer la vie dans nos coeurs de ville ? Refaire la voirie et les trottoirs !

Alors oui, Mme Salucki nous donne raison en démontrant que même avec 20 millions d’euros à disposition, elle n’a aucune idée ou projet autre que ce qu’elle fait, ou plutôt ne fait pas, depuis quatre ans. Elle, ou sa nouvelle adjointe, auraient pu lire et s’appuyer sur l’étude concernant les commerces de proximité (qui avait coûté 26 000 euros et que nous avons obtenu après avoir saisi la CADA, elle ne voulait pas le diffuser) : les idées ne manquent pas, nous en avions d’ailleurs formulé de nombreuses.

Nos propositions pour relancer la dynamique économique, donc l’attractivité, l’emploi et la qualité de vie de Vallauris Golfe-Juan, sont toujours d’actualité.

Il serait bon d’amorcer tout de suite cette politique volontariste, avant que nous ne la développions dès 2020.

A lire également...

09/06/2018 Réunion publique de notre groupe : objectif atteint !

21/05/2018 Gazette « Ensemble » Printemps 2018

20/02/2018 Saint-Bernard : le bois rasé pour du parking privé

13/02/2018 Info/intox : notre logo pour décrypter rumeurs et fausses informations

06/02/2018 L’orientation budgétaire au menu du dernier conseil municipal