La commune noyée sous le béton, encore et toujours !

Dans son compte-rendu du dernier conseil municipal, le quotidien Nice-Matin se faisait l’écho, entre autres, des discussions se rapportant aux délibérations sur ce que nous qualifions de « bétonnage » de la commune. Un bétonnage dénoncé en son temps par Mme Salucki opposante, mais malheureusement intensifié par Mme Salucki devenue maire…

Précisons que les propos repris par Nice-Matin ne concernaient pas uniquement le projet de parking privé sur de la forêt protégé zone de Saint-Bernard, mais également le projet Nature en ville et le projet de construction de 90 logement sur les tennis du chemin Lintier.

L’intervention de Jean-Noël Falcou :

« La lecture des trois délibérations à venir m’a fait mal au coeur. J’ai même eu une pensée pour les membres de votre équipe qui, il y a quatre ans, se sont engagés sur un programme « stop au béton ».

Pendant 12 ans vous aviez critiqué la politique de bétonnage de l’ancienne majorité, et vous aviez raison, nous parlions d’une même voix. Vous aviez critiqué le Plan Local d’Urbanisme de l’ancienne majorité, et vous aviez raison.

Depuis que vous avez accédé au pouvoir, vous appliquez ce PLU : projet aux Darboussieres, projet aux Impiniers, déviation à Golfe-Juan, tennis chemin Lintier avec expropriations… Pire, vous changez le PLU pour construire encore plus que votre prédécesseur : parking chemin de Saint-Bernard, Nature en ville, hauteur des hôtels, etc. »

Depuis que Mme Salucki a accédé au pouvoir, elle a quitté les rangs de ceux qui veulent protéger Vallauris Golfe-Juan.

Concernant le parking Saint-Bernard :

« Vous changez le PLU pour qu’une entreprise privée détruise un pan de forêt publique à son profit exclusif. Bien sûr, nous souhaitons que MXM Neurelec reste sur la commune. Mais il n’y a AUCUNE garantie en ce sens. Si on déboise à chaque fois qu’une entreprise à un problème de stationnement, où va-t-on ? »

Nous avons également fait remarquer que TOUS les avis (préfet, architecte des bâtiments de France, commission départementale des sites, etc.) sont assortis de fortes réserves et vont dans le sens de l’argumentaire que nous avons déposé lors de l’enquête publique : la zone Saint-Bernard doit faire l’objet d’une réflexion globale, les transports en commun doivent être développés.

Concernant « Nature en ville », notre opposition à ce projet est bien connue, et Jean-Noël Falcou s’est opposé à cette délibération de transfert de parcelles. Nous avons réclamé l’étude sur les déplacements pour la seconde fois. Elle nous a été promise une seconde fois…

Concernant les constructions chemin Litier :

« Si je voulais faire preuve de malice, je demanderais à l’adjoint au sport ce qu’il pense de votre décision de supprimer les derniers tennis de Vallauris, après avoir fermé ceux des Tuilières.

Je note que ce projet relève de votre volonté exclusive. C’est même la première phrase de la délibération. »

Mme Salucki argumentera ensuite en avançant le fait que l’école Pagnol doit être agrandie. Nous y sommes favorables, mais sur les 2500 mètres carrés réservés à cet usage ! Cela n’explique en rien la procédure d’expulsion sur un hectare et la construction de 90 logements.

Mme Salucki déclare alors qu’un occupant des terrains bloque la vente souhaitée par le propriétaire et que cela n’est pas normal. Jean-Noël Falcou lui rappelle qu’un maire n’a pas à utiliser la puissance publique pour s’interposer dans un conflit privé au profit de tel ou tel.

L’article de Nice-Matin :

A lire également...

05/08/2018 Les clubs « Coup de Pouce » seront bien reconduits à la rentrée

24/07/2018 Le prix de la cantine va-t-il augmenter ?

23/07/2018 Protection fonctionnelle à Mme Moitry : la majorité persiste !

30/06/2018 Arrêté de fermeture à 22h : on nous aurait menti ?

26/06/2018 Travaux des abords du château : l’opacité règne toujours !