Les clubs « Coup de Pouce » seront bien reconduits à la rentrée

La suppression annoncée de ce dispositif permettant l’accès à un soutien pour les enfants en difficulté dans l’apprentissage de la lecture en classe de CP a provoqué, à juste titre, une vague d’indignation dans la commune. Un émoi entretenu par une difficulté à obtenir de Mme Saluki et de sa majorité des informations claires et une réponse à la hauteur de l’enjeu.

Ce sujet prioritaire a fait l’objet d’une question orale de la part de notre groupe, par la voix de Jean-Noël Falcou, lors du conseil municipal du 23 juillet dernier.

Le dispositif éducatif « Coup de pouce » permet un suivi renforcé des élèves de CP en difficulté.

En associant les familles, les personnels enseignants et les éducateurs, ce programme a fait la large démonstration de son efficacité, permettant aux élèves de CP les plus en difficultés de réussir leur apprentissage de la lecture et de l’écriture, garants de la réussite de tout leur parcours scolaire.

Une difficulté administrative a fait que pour que ce programme perdure, la ville aurait du prendre à sa charge 7500 € supplémentaire par an. Une faible somme au regard du budget de la ville, que nous aurions assumé sans difficulté.

Pourtant, vous avez annoncé la disparition des clubs Coup de pouce, sauf si de généreux acteurs privés prenaient à leur charge ce montant.

Pouvez-vous nous rassurer et annoncer que vous avez réservé (ou trouvé) les fonds nécessaires pour que les enfants de 6 ans de Vallauris puissent continuer à bénéficier de ce précieux soutien ?

Les nombreuses réactions à l’annonce de cette suppression ont visiblement incité la majorité à évoluer – et travailler – sur le sujet pour trouver une solution plus pérenne, comme le montre l’échange entre Mme Salucki et Jean-Noël Falcou :

L’article de Nice-Matin du 26 juin 2018

A lire également...

16/08/2018 Sécurité : nous avons rencontré le commissaire-adjoint

24/07/2018 Le prix de la cantine va-t-il augmenter ?

23/07/2018 Protection fonctionnelle à Mme Moitry : la majorité persiste !

17/07/2018 «  Nature en ville » : nos observations consignées sur le registre d’enquête publique

30/06/2018 Arrêté de fermeture à 22h : on nous aurait menti ?