Droit d’expression : encore une condamnation !

Mme Salucki bat les records. Après un référé perdu, puis une condamnation du Tribunal Administratif de Nice, la ville dirigée par Mme Salucki a de nouveau été condamnée pour ne pas avoir appliqué le jugement du Tribunal qui l’enjoignait à respecter le droit d’expression des oppositions.

Dans le Nice-Matin du jour, elle s’obstine à ne pas vouloir appliquer cette décision de justice.

Mme Salucki se bat pour elle-même, pour son petit confort, entraînant la ville dans ses errements, au mépris de l’intérêt général.

Dans le respect de la loi, nous défendons le droit d’expression de tous, et avons informé MM. Pece et Giraud de cette victoire démocratique claire et nette qui sert l’information plurielle de tous les habitants.

Tout citoyen doit avoir la possibilité d’être informé sans entrave, afin de se faire une opinion éclairée.

L’article de Nice-Matin :

A lire également...

13/12/2018 Déviation : Vallauris payera à la place du Département

13/12/2018 « Bilan de 4 ans de mandat » – La réaction de Jean-Noël Falcou

10/12/2018 Les pompiers auront-ils finalement leur grande échelle ?

23/11/2018 Commerces : une situation loin d’être paradisiaque

29/10/2018 Place Elena et abords du Château : on y voit clair, enfin !