Droit d’expression : encore une condamnation !

Mme Salucki bat les records. Après un référé perdu, puis une condamnation du Tribunal Administratif de Nice, la ville dirigée par Mme Salucki a de nouveau été condamnée pour ne pas avoir appliqué le jugement du Tribunal qui l’enjoignait à respecter le droit d’expression des oppositions.

Dans le Nice-Matin du jour, elle s’obstine à ne pas vouloir appliquer cette décision de justice.

Mme Salucki se bat pour elle-même, pour son petit confort, entraînant la ville dans ses errements, au mépris de l’intérêt général.

Dans le respect de la loi, nous défendons le droit d’expression de tous, et avons informé MM. Pece et Giraud de cette victoire démocratique claire et nette qui sert l’information plurielle de tous les habitants.

Tout citoyen doit avoir la possibilité d’être informé sans entrave, afin de se faire une opinion éclairée.

L’article de Nice-Matin :

A lire également...

17/03/2020 Lutte contre la propagation du [COVID_19]

25/12/2019 PPRi : avis favorable, mais avant consultation de la population

20/12/2019 École Pagnol : extension et 90 logements !

06/10/2019 Expression des oppositions : Mme Salucki justifie l’injustifiable

21/09/2019 Madoura : début des travaux