École Pagnol : extension et 90 logements !

Encore des logements sur des zones non-imperméabilisées. Encore un programme de construction déguisé et non-assumé par la majorité.

Suite à l’intervention de Jean-Noël Falcou, 8 élus se sont opposés à l’expropriation des propriétaires pour construire 90 logements sur près d’un hectare (Michel Bertrand, Guy Giraud, Isabelle Boizard, Catherine Lanza, Patrick Le Hoang-Ba, Evelyne Ricchiardi, Eric Chalvin), tout en rappelant la nécessité d’effectuer les travaux d’extension de l’école Pagnol.

Intervention de Jean-Noël Falcou :

Je vais répéter ce que j’ai déclaré à ce sujet lors du conseil municipal du 15 juin 2018: je suis favorable à l’extension de l’école Pagnol sur les 2400 m2 prévus à cet effet. Je suis opposé à une nouvelle construction d’immeubles sur des terrains non imperméabilisés, ceux des tennis, sur près d’un hectare et 4500 m2 de surface plancher. Encore un quartier sacrifié sous le béton.

Je trouve très manipulateur d’utiliser l’extension de l’école comme un cheval de Troie et de lier les deux opérations, qui n’ont rien à voir (l’emplacement réservé au PLU ne concerne que les 2400 m2 de l’école), et très dangereux de bétonner à nouveau, juste après avoir passé une délibération sur le PPRI.

Comme je trouve manipulateur de nous présenter cette délibération en 2018 en nous promettant que ce n’est pas pour construire, puis de faire voter en 2019 une nouvelle construction.

Et je passerai sur les contre-vérités que vous véhiculez à ce sujet dans vos documents de campagne (merci pour votre attention à mon endroit, je suis très touché).

Donc oui à l’extension de l’école Pagnol, mais non à l’imperméabilisation des sols et aux constructions que vous nous proposez.

Nice-Matin revient ce jour sur les échanges du conseil municipal (ci-dessous).

Suite à cet article, Mme Salucki fait semblant de mal interpréter le débat et ne manque pas un prétexte de nous dénigrer dans un texte posté sur facebook dont elle a le secret
Pour vous faire votre propre idée et juger sur pièces, voici l’intégralité des échanges, à partir de 2h 5mn 23s.

Comme l’a dit Michel Bertrand lors des échanges, « un maire qui ment n’est pas un maire crédible ».

L’article de Nice-Matin

A lire également...

25/12/2019 PPRi : avis favorable, mais avant consultation de la population

06/10/2019 Expression des oppositions : Mme Salucki justifie l’injustifiable

21/09/2019 Madoura : début des travaux

29/08/2019 Mme Salucki s’obstine à nouveau en justice aux frais du contribuable

29/07/2019 Les résultats de notre enquête auprès des habitants de Vallauris Golfe-Juan