Stéphanie Aublin

Stéphanie Aublin

Stéphanie Aublin est fille et petite fille de potier à Vallauris, partie faire ses études à Marseille et revenue dans la ville de son enfance pour élever ses deux enfants avec son mari. Stéphanie est aujourd’hui graphiste multimédia dans l’automobile.
 

Un jour d’avril 2017, je découvre que des lanceurs d’alerte* se trouvent dans ma commune. Les lanceurs d’alertes sont régulièrement l’objet de poursuites-baillons : des procédures judiciaires dont le but réel est de censurer et ruiner un détracteur. Alors moi qui ne me suis jamais investie en politique, j’y suis allé pour les soutenir à mon humble niveau, bien modestement… Car comme disait Kennedy : “Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays.”

En faisant tous un peu, ça finit par faire beaucoup. J’ai réalisé que plus les bénévoles de ce groupe seront nombreux à atteindre la mairie, plus la commune renaîtra. Un seul conseiller, Jean-Noël Falcou, a pu déjà faire passer plein d’idées et d’analyses.

Je suis attachée à notre commune car c’est celle de mes enfants, celle de mes parents potiers. C’est aussi la commune que mon grand-père avait choisie pour venir travailler avec Picasso et les artistes et artisans qui gravitaient autour de lui. Ils avaient le bonheur de se rassembler, de s’écouter, se remettre en question, apprendre tous les jours pour faire grimper le niveau. Seul dans son coin, on n’est rien. A plusieurs, on peut tout faire, il n’y a qu’à voir le passé prestigieux de notre ville.

C’est l’esprit de Vallauris Golfe-Juan que j’aime et qui existe encore. Je le vois dans les fêtes de la commune où tout le monde se connaît tel un village et où énormément de personnes donnent de leur temps libre et de leur talent aussi. Alors tous ensemble pour Vallauris Golfe-Juan avec Jean-Noël Falcou et tout ceux qui auront l’envie de se rassembler.

*Lanceur d’alerte : groupe de personnes ou Personne qui estime avoir découvert des éléments qu’il considère comme menaçants pour l’homme, la société, l’économie ou l’environnement et qui, de manière désintéressée, décide de les porter à la connaissance d’instances officielles, d’associations ou de médias, parfois contre l’avis de sa hiérarchie. (Source Wikipédia)