Les logiciels libres et les formats ouverts

Les logiciels libres …

… et pas « en vente libre » madame le Maire !

Lors du conseil municipal du 29 septembre 2015, Jean-Noël FALCOU a proposé une énième fois l’utilisation de logiciels libres en lieu et place des logiciels privatifs et onéreux actuellement utilisés en mairie. Passer aux logiciels libres permet notamment de faire faire des économies à la ville.

Madame SALUCKI, maire de la commune n’ayant pas compris le sens de la question, allant même jusqu’à confondre « logiciel libre » et « logiciel en vente libre » (!), s’est contentée d’une réponse approximative, erronée et polémique (non, nous ne mettons pas en cause le service informatique de la ville. Au contraire, nous souhaitons l’aider à se simplifier le travail) :

La voie est pourtant tracée au plus haut niveau : l’administration, les collectivités, les services publics doivent se tourner de préférence vers des solutions libres et des formats ouverts pour la diffusion et le traitement des données publiques (voir références en bas d’article). Ainsi, de nombreuses collectivités sont déjà passées avec succès aux logiciels libres : les adhérents des l’adullact

Les logiciels libres sont d’excellente facture. Les logiciels libres offrent la possibilité d’un travail collaboratif pour les diverses administrations. Les logiciels libres sont sécurisé. Les logiciels libres évitent la surveillance de masse, notamment par des puissances étrangères. Les logiciels libres et les formats ouverts assurent l’égalité et l’accessibilité aux données publiques de tous les citoyens. Les logiciels libres permettent de faire des économies. Les logiciels libres rendent le pouvoir au administrations vis à vis de leurs données.

Vallauris Golfe-Juan devra, de gré ou de force, utiliser les logiciels libres et publier les données publiques sous un format ouvert et accessible. Notre groupe souhaite que ce soit de gré, Madame SALUCKI ne comprends pas la question, cela risque donc d’être de force !

Devrons-nous (encore) attendre d’être au pied du mur pour agir ?

Références :

Et dans l’actualité récente, Pays basque : la mairie d’Anglet traque les économies jusque dans ses ordinateurs