Audit sur le stade de Vallauris

Très surpris que Michèle Salucki ait saisi le Trésor Public pour effectuer un audit sur le plus grand club de foot de la ville, alors qu’aucun audit interne n’a jamais été effectué. Ce préalable paraissait pourtant largement préférable, dans l’intérêt du club, de ses licenciés, comme de la ville.

La ville est-elle à ce point incapable de contrôler et de conseiller les clubs à qui elle verse des subventions ?
Faut-il toujours attendre qu’il y ait des problèmes avant d’agir ?

Si c’est le cas, nul doute que Mme Salucki commandera rapidement un audit sur le port ou les plages.

Étiquettes: