Un budget 2021 en trompe-l’œil

  • par

Kevin Luciano : un aveu d’impuissance

Le mardi 13 avril 2021, le Conseil Municipal votait le budget primitif 2021. Le groupe Ensemble pour Vallauris Golfe-Juan s’est abstenu faute d’éléments suffisants communiqués. En effet, la commission des finances du Conseil Municipal démocratiquement élue n’a pas été réunie avant le vote de ce budget comme cela aurait dû être le cas, ni même avant le Rapport d’Orientation Budgétaire présenté le 19 février 2021. Monsieur Luciano avoue son impuissance à réduire les dépenses de fonctionnement et demande ensuite aux conseillers d’opposition de lui trouver des solutions, la directrice des finances ayant, elle, préféré quitter le navire !

La réalité du bilan de la majorité municipale, ce sont :

* Les charges de personnel qui augmentent, à contre-courant des recommandations de la Chambre Régionale des Comptes.

* Des subventions aux associations qui évoluent : des clubs sportifs phares de la commune voient leur subvention baisser alors que d’autres bénéficient d’une augmentation. Sur quel critère ? Pour quelle raison ?

* Des dépenses d’entretien maquillées en investissements (réparation des routes, travaux dans les écoles et le gymnase).

Une politique de court terme au détriment de notre avenir

Que faut-il donc retenir de ce budget 2021 ?

L’excédent annoncé est un trompe-l’œil destiné uniquement à faire oublier la situation ingrate dans laquelle s’est enfoncé lui-même M. Luciano en s’engageant dans la campagne des départementales avec une étiquette LR mais en étant minoritaire dans sa propre commune à la différence des autres maires maralpins. Il devient ainsi le valet des poids-lourds LR du département et notre commune commence déjà à en subir les conséquences.

En effet, l’excédent n’est basé que sur deux éléments :
1. La cession des actions de Sophia Antipolis Habitat détenues par Vallauris Golfe-Juan au bailleur social Erilia pour un montant de 8 millions d’euros, cession à laquelle sont associées des conditions qui ont été dissimulées par le Maire. En bradant ainsi ses actions, notre ville perd la main et va subir une course effrénée au bétonnage et à l’accueil des logements sociaux de la CASA, payant ainsi bien cher la campagne des départementales de M. Luciano et son changement de bord.

2. Le report momentané de dépenses dû à la période COVID mais qu’il faudra néanmoins réaliser dans le futur.

Un autre sujet de vigilance pour tous, évoqué par Nice-Matin : l’agression verbale de M. Luciano envers un conseiller municipal qui a provoqué une gêne générale, journalistes compris. Une image devenue presque habituelle d’un Maire qui ne respecte ni les élus, ni les électeurs qui, rappelons-le, ont voté à 65 % contre lui aux élections municipales de Vallauris Golfe-Juan.

EVGJ, pour des dépenses mieux contrôlées et une revalorisation de notre patrimoine

Fidèle à ce qu’il a toujours proposé, notre groupe Ensemble pour Vallauris Golfe-Juan :

– se positionne clairement contre le cumul des mandats qui est à l’évidence un jeu de dupe pour les habitants

– privilégie l’investissement pour l’économie, le commerce et l’emploi productif au lieu de continuer à augmenter les effectifs municipaux

– promeut la revalorisation du parc immobilier plutôt que la bétonisation à outrance sous prétexte du logement social

– souhaite que les dépenses soient contenues et redirigées vers le cadre de vie et le soutien aux personnes en difficulté

C’est seulement ainsi que Vallauris Golfe-Juan pourra évoluer vers une prospérité structurelle de long terme.