Baisse du prix de l’eau, à quel prix ?

Le prix moyen de l’eau va passer de 4,46 € le mètre cube, à 2,99 € le mètre cube (hors taxe, sans compter l’abonnement). Une baisse importante que nous aurions pu obtenir sans les très mauvaises contreparties consenties par la ville.

Favorables à la baisse du prix de l’eau mais critiques sur les conditions du contrat, toutes les oppositions se sont abstenues, sauf le FN qui a voté pour.

Intervention complète de Jean-Noël Falcou :

Après lecture attentive, je suis très critique avec l’avenant que vous nous proposez. Je m’explique :

– Vous prolongez le contrat de la Lyonnaise de 10 années, sans aucune mise en concurrence. Nous passons donc de 20 ans à 30 ans de concession, comme pour les parkings, durée que vous avez toujours jugée excessive. Le contrat devait s’achever lors du prochain mandat, il s’achèvera dans trois mandats, en 2035 ! Durée excessive.
– Pour ces 10 années supplémentaires que vous accordez à la Lyonnaise, cette entreprise va seulement réaliser 3 millions de travaux sur le réseau, ce qui est très peu. Pour donner un ordre de grandeur, elle a investi 20 millions sur 20 ans pour obtenir le contrat initial. En 2035, nous allons donc récupérer un réseau qui nécessitera des investissements élevés. Ces investissements à venir compliqueront le passage en régie et pousseront encore la ville à se retourner vers La Lyonnaise ou Véolia, à notre détriment. Investissements trop faibles.
– Alors certes, le prix moyen de l’eau, je dis bien moyen, va baisser. Mais, en plus du fait que cette baisse du prix prolonge le contrat de 10 ans, cette baisse va être inéquitablement répartie. La baisse du prix sur les 120 premiers mètres cubes d’eau n’est pas valable pour chaque foyer mais pour chaque compteur. Les villas ont un compteur par foyer, les immeubles un compteur pour plusieurs appartements. Les habitants des villas profiteront bien plus de la baisse du prix que les personnes qui en ont vraiment besoin et qui habitent dans les immeubles collectifs (15 000 foyers abonnés à l’eau, seulement 9 000 compteurs, donc 40 % des personnes lésées et qui payeront plus cher que les 2,99 € annoncés). Je pense qu’il aurait été préférable de négocier une baisse générale du mètre cube pour tout le monde plutôt qu’une baisse sur les seuls 120 premiers mètres cubes.

Alors oui, à court terme, cet avenant semble intéressant financièrement. Mais sur le moyen terme, il pèse plus sur les habitants, leur est plus préjudiciable que d’attendre une renégociation bien plus avantageuse d’ici quelques années.
Parce qu’il faut avoir en tête que la compétence assainissement va passer à la CASA avant la fin de votre mandat, avant 2020. La CASA a des moyens considérables pour mutualiser et négocier une baisse du prix de l’eau au moins aussi importante. Et nous ne serions pas pieds et poings liés dix ans de plus avec une société qui pratique des tarifs trop élevés et à laquelle on a le plus grand mal à faire confiance.

J’aurais aimé me contenter de vous dire « les prix baissent, c’est super », parce que oui, il est indispensable pour nous tous que le prix de l’eau le plus élevé du département baisse. Mais il faut aussi expliquer les à-côtés, les contreparties de cet avenant. Je pense que nous aurions pu faire différemment.
On avait le choix entre deux options : obtenir une baisse des prix tout de suite avec un prolongement de contrat de 10 ans ou une baisse des prix au moins aussi importante, sans douleur, d’ici deux ou trois ans : vous avez fait le premier choix quand je pense que le second aurait été préférable.

Je ne remets aucunement en cause votre intention de baisser le prix de l’eau au plus vite ; je partage ce souci avec vous, c’est une nécessité. Mais je pense que nous aurions pu faire encore un effort pendant 2 ou 3 ans afin d’obtenir un meilleur résultat sur le coût de l’eau, sans dépendre de la Lyonnaise 10 ans de plus.

Je ne peux pas être contre une baisse importante du prix de l’eau. Je ne suis très critique vis-à-vis de cet avenant que je considère comme une mauvaise option. Je m’abstiendrai donc sur cette délibération.

76_baisse-prix-eau_15-07-25